WhatsApp – Le danger qui guette les utilisateurs

NSO, une société spécialisée dans la sécurité informatique a réussi à exploiter une vulnérabilité du logiciel de messagerie utilisé par 1,5 milliard de personnes, révèle le « Financial Times ».

La faille qui a dernièrement touché l’application de messagerie instantanée WhatsApp est une vulnérabilité qui permet d’espionner certains téléphones à l’aide d’un appel, révèle le Financial Times, repris par Le Point.

L’intrusion n’est pas à prendre à la légère, 1,5 milliard de personnes utilisent l’application appartenant à Facebook. La faille a été découverte début mai et NSO a pu l’exploiter en installant un logiciel de surveillance grâce à la fonction d’appel disponible sur WhatsApp. Les téléphones utilisant Android et iOS sont concernés. Le code malveillant pouvait être transmis sans que les utilisateurs répondent à l’appel.

Sélectionné pour vous:   Sécurité - Opposition - Ousmane Sonko, Thierno Alassane Sall en danger selon...

Depuis la découverte de la faille, WhatsApp affirme que ses ingénieurs ont travaillé sans relâche pour tenter de résorber le problème et proposer une mise à jour. La nouvelle version de l’application est finalement apparue sur les différents marchés en ligne vendredi dernier.

Laisser un commentaire