Sextape – l’ex-fiancé, menace et rançonne la mineure de 15 ans

Le 14 février 2017 ! M. Kene, une fille de 15 ans et M. F. Tall, 21 ans, élève en classe de terminale à l’Institution Lucie Leclerc, choisissent cette date coïncidant avec la Saint-Valentin pour officialiser leur idylle. La petite M. Kene est follement amoureuse de son petit ami et ne ménage aucun effort pour lui. A ses risques et périls.

Déjà, quand ils ont commencé à sortir, elle lui a offert le montant d’un million de francs Cfa pour lui prouver son amour. Les week-ends, ils allaient dîner dans les restaurants les plus huppés de Dakar aux frais de la jeune fille. Cette dernière ne s’arrête pas là, elle donnait chaque fin de semaine son copain 150 mille francs Cfa en guise d’argent de poche et mettait à sa disposition le véhicule de son père, qui était le plus clair de son temps, à l’étranger.

Sélectionné pour vous:   Après ses menaces, Abdoulaye Wade averti à son tour

Malgré tous les efforts qu’elle déployait pour faire plaisir à son petit ami, ce dernier ne la respectait pas. Dépitée par l’infidélité de son amoureux, elle décide de le quitter. C’est là que commencent ses déboires car, M. F. Tall a commencé à la menacer de publier ses photos nues sur les réseaux sociaux. « Je lui avais envoyé une dizaine de mes photos nues via Snapchat. Il les avait capturées. Quand je l’ai quitté, il me menaçait de les publier sur les réseaux sociaux. Il me mettait la pression en me réclamant des sommes d’argent. En plus du montant de 2 millions de francs Cfa que je lui avais donné, je lui également remis, sous le coup de ses menaces, deux autres millions, deux téléphones iPhone 8, un iPad et des bijoux en or », a expliqué la jeune fille.

Sélectionné pour vous:   Affaire Kalidou Koulibaly - Ancelotti menace encore: "on ne jouera plus si..."

A l’en croire, elle a donné tout cela à son ex petit copain parce qu’elle ne voulait pas voir ses photos sur les réseaux. « J’étais traumatisée. Je ne travaillais plus à l’école. Mes parents m’avaient contrainte à prendre des vacances forcées pour qu’ils puissent mener chez le psychologue », a indiqué M. Kene.

Pour sa part, M. F. Tall a reconnu avoir menacé la fille une seule fois. C’est quand elle a décidé de le quitter. S’agissant de l’argent, il soutient que c’est cette dernière qui le lui offrait gratuitement. « Je ne lui ai jamais demandé un sou. C’est elle qui m’offrait l’argent de son propre gré. C’est également elle qui m’envoyait ses photos nues en m’invitant à entretenir des rapports sexuels. J’avais toujours refusé parce que je savais qu’elle était mineure. En plus, je n’ai jamais été amoureux d’elle », a déclaré le prévenu.

Sélectionné pour vous:   Niang Kharagne Lô fait des émules - Un autre sextape d'une célébrité sur...

Invité à faire ses réquisitions, le Procureur a requis 2 ans, dont 3 mois ferme. La partie civile, assistée par son père, a réclamé le montant de 30 millions de francs Cfa pour toute cause et préjudice confondus. La défense a plaidé la relaxe. Rendant sa sentence, le tribunal a condamné le prévenu à 3 mois avec sursis et 3 millions de francs Cfa à payer à la jeune à titre de dommages et intérêts.

Laisser un commentaire