Dialogue national – Les conditions draconiennes posées par le Pds

Dans un communiqué parvenu à Senetimes, le dialogue nationale lancé par le président de la République se fera sans le Parti démocratique sénégalaise (Pds). Le parti de Abdoulaye a décidé de boycotter cette rencontre présidée par le ministre de l’Intérieur.

Le Pds estime « qu’il ne participera pas à la réunion de démarrage des concertations sur les termes de référence du dialogue politique du chef de l’Etat ». Le pape du Sopi secrétaire général du parti continue de contester Aly Ngouille Ndiaye qui a été désigné pour présider cette réunion.

Selon le Pds, « Aly Ngouille Ndiaye est d’abord disqualifié du fait de son implication dans les scandales économiques et financiers du Mittal et Petrotim qui ont fait perdre plus de 5000 milliards au Sénégal ».

Le parti d’Abdoulaye Wade rappelle que sa participation au dialogue politique est conditionnée par la libération immédiate de Khalifa Sall et par la révision du procès de Karim Wade. Il exige également l’application des décisions de justice internationale condamnant l’Etat du Sénégal, notamment celle du comité des Droits de l’homme des Nations-Unies.

Sélectionné pour vous:   Alliances électorales : Pourquoi le Pds négocie avec Sonko et Khalifa Sall

Laisser un commentaire